Partager cette page via
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Impression
  • Email
La Morteau, un véritable trésor aux origines ancestrales

La Belle de Morteau, une allure et un bouquet exceptionnels

Réputée pour sa générosité, son goût fumé et sa texture équilibrée, l’IGP saucisse de Morteau séduit les gourmets autant que les gourmands. Les connaisseurs ne s’y trompent pas : voilà un produit de terroir inspiré de la tradition artisanale qui a su préserver son authenticité et sa qualité.

Une forme généreuse

Ferme au toucher, la saucisse Morteau est reconnaissable à sa forme cylindrique et droite, d’un diamètre minimum de 40 mm. Embossée dans un boyau naturel de porc, elle est fermée à une extrémité par une cheville de bois et à l’autre extrémité par une ficelle. Sa teinte ambrée, entre le brun et le doré, est l’une des caractéristiques de son lent fumage dans un tuyé ou un fumoir.

Un grain particulier

La saucisse de Morteau se caractérise par un grain de hachage épais. Lorsqu’elle est cuite, la tranche présente un aspect lié. En bouche, elle est moelleuse, juteuse et particulièrement souple.

Une saveur singulière

C’est le fumage au bois de résineux qui donne à la saucisse de Morteau toute sa personnalité. Se consumant lentement à ses pieds, les essences de sapin, d’épicéa et de genévrier lui confèrent un arôme fumé particulièrement équilibré. Lorsqu’elle est cuite, cette flaveur se révèle en bouche avec délicatesse.

Le Jésu ou Jésus

Grand frère de la Morteau, le Jésu est une saucisse de plus gros calibre traditionnellement dégustée à Noël (d’où son nom). Embossée dans un plus gros boyau, elle présente un aspect boursouflé, son poids pouvant atteindre plus d’un kilo.